EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et témoignages) 
éducation nationale et homosexualité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Ven 5 Jan - 17:44 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
petit document intéressant sur l'homosexualité pour les enseignants
 à lire et on en parle ?



http://www.lecrips-idf.net/miscellaneous/rencontre-crips-homosexualite-milieu-scolaire.htm
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
tom.pillibi
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2016
Messages: 244
Masculin
Age: 39

MessagePosté le: Ven 5 Jan - 22:03 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

Document qui date ?


Et maintenant on parle de....?
Revenir en haut
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Jeu 11 Jan - 12:24 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

document récent  2016

ben on peut donner son avis mais ce n'est nullement une obligation ;-) Embarassed
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
tom.pillibi
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2016
Messages: 244
Masculin
Age: 39

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 22:30 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

Depuis des lustres, l’homosexualité a été rejetée par les hommes, la religion est évidemment la première a condamné cette pratique.
Heureusement et grâce à de nombreuses luttes et de changements de mentalité, l’homosexualité commence ( il faut être prudent à le dire ) à être acceptée...je parle dans notre pays.
L’homosexualité, on commence à en parler sans être regardé comme un pestiféré, les homosexuels ont enfin certains droits.
C’est long et ce sera encore très long pour que l’homosexualité devienne normalité.


Le monde du travail n’est pas épargné par les critiques sur les homosexuels, critiques parfois virulentes ou homophobes.
Dans l’éducation nationale il faut souvent se cacher sur son orientation par peur...
La peur d’être jugé, jugé parfois comme pédophile car certains pensent qu’être homo c’est être pédophile, être homo c’est sauté sur tout qui bouge....
Des mentalités honteuses et dévastatrices !
C’est dur d’être homo et travailler dans l’éducation nationale ou la gendarmerie.
Il y a tant à faire pour ne plus être jugé sur son orientation sexuelle et sa couleur de peur ou bien ses origines....
Revenir en haut
chem'
Equipe du forum

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 1 713
Masculin
Age: 47

MessagePosté le: Sam 13 Jan - 14:01 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

J'ai envie de resituer le problème dans le cadre du "coming-out au boulot".
Pour moi, ne pas faire son coming-out au boulot c'est être amené, souvent, à mentir, au moins par omission et, aussi, à être le seul à ne pas parler de sa vie privée. Contrairement aux collègues, si on est dans le placard, on ne parlera pas de ce qu'on a fait le week-end, de ses vacances ... Le coming-out au boulot se situe pour moi dans un cadre qui est juste "pouvoir parler de ma vie privée comme mes collègues"

Et c'est justement là où le coming-out de l'enseignant est particulier. L'usage est, pour les enseignant de l'Education nationale de ne pas parler de leur vie privée à leurs élèves. Les élèves ne savant pas si leur prof et marié, célibataire et c ... Donc, le coming-out de l'enseignant brise, en qqsorte un double tabou...
_________________
Assumer son homosexualité quand on est marié, qu'on a des enfants, c'est pas simple... J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...
un chemin d'acceptation de soi (lien) </br> Dessins érotiques gay (si ça vous dit ... Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Lun 15 Jan - 10:16 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

Bon dans vos "posts" il y a plusieurs thématique. Moi personnellement je suis pour la position de feue mennie Gregoire (qui fit beaucoup pour la tolérance et le droit d'etre heureux!). En parlant de l'homosexualité, et elle fut probablement la première à en parler à la radio et à condamner l'homophobie, la première à parler de la souffrance et du silence. mais elle disait que l’homosexualité doit se vivre dans l'intime et ne doit pas s'afficher ostensiblement. bref elle revendiquait pour les homos la "normalité". On ne definit pas un homme en tant qu'hétéro ou homo pas plus qu'on de definit un homme en tant que blanc ou noir. Il est avant tout untel, qui fait tel  métier, qui passe ses vacances à tel endroit etc

En ce qui concerne les métiers, j'ai connu un militaire qui etait homo et en fait il s'etait fait respecter par ses valeurs professionnelles, son courage etc. Il disait n'avoir pas de probleme parce que professionnellement il etait perçu comme un élément "sur". Il n'affichait pas son homosexualité mais ne  jouait pas les cachotiers.

Il y a eu dans les années 60/70 un tres grand chroniqueur judiciaire (Pottecher) qui n'avait jamais caché son homosexualité mais ne l’affichait pas. Il disait qu'il ne faut jamais cacher qui l'on est ous peine justement d’offrir à des gens mal intentionnés des points d'appuis pour nuire. De Gaule qui ne passait pas pour un moderniste le recevait à l'Elysée sans problème.


Il y a eu récemment un policier qui s'est fait assassiné sur les champs Élysées par un terroriste islamique et l'on a appris qu'il etait homo et cela a été vraiment "exposé". En fait ce qui me gêne c'est que justement on a mis son homosexualité en évidence (bref on pourrait parler de "récupération politique "? ). Pour moi cela n'a aucune importance qu'il soit homo hétéo, bi ou asexué, ce qui etait important pour moi c'est qu'il etait mort en défendant notre société. S'il vaait été hétéro aurait on dit partout  qu'il etait hétéro ?? Je revendique "l' indifférence" de ma sexualité, je suis moi avant d'être homo, bi ou hétéro, non ?
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
chem'
Equipe du forum

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 1 713
Masculin
Age: 47

MessagePosté le: Lun 15 Jan - 11:05 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

luq39 a écrit:
S'il avait été hétéro aurait on dit partout  qu'il etait hétéro ??


Oui, on aurait vu sa femme, ses enfants, ce qui revient à dire partout qu'il était hétéro. Le souci, c'est que quand un gars dit qu'il est hétéro, on ne dit pas qu'il s'affiche. Alors qu'un gars qui juste a dans son bureau une photo de lui et son copain, ça y est il "affiche son homosexualité". Nous n'avons pas le choix, soit nous vivons cachés, soit nos contemporains ont l'impression que nous étalons notre orientation sexuelle...
_________________
Assumer son homosexualité quand on est marié, qu'on a des enfants, c'est pas simple... J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...
un chemin d'acceptation de soi (lien) </br> Dessins érotiques gay (si ça vous dit ... Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Lun 15 Jan - 12:39 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

tu dis "on aurait vu sa femme et ses enfants"
pas si évident, oui on aurait vu sa femme et ses enfants mais ni elle ni ses enfants n'auraient pris la parole  du moins il me semble que c'est la tradition. or cette fois il y a eu une prise de parole. C'est donc bien surligner son homosexualité. Je ne sais pas ce que lui aurait souhaité ??  je pense toujours à cette maxime de Montesquieu "le mieux est ennemi du bien", je crois qu'à vouloir trop faire on finisse par nuire à l'objectif (qui est de vivre tranquilos notre vie à nous ! un peu comme Brassens qui disait que pour lui l'essentiel etait de ne pas emmerder ses voisins et de ne pas etre emmerdé par eux ).
  En ce qui me concerne, philosophiquement et socialement je  réclame à cor et à cri le droit à l'indifférence comme je l'ai dit. Et bien si pour avoir le droit à l'indifférence il ne faut pas mettre de photo sur son bureau ... ;-) ceci doit, je n'ai jamais mis de photo de qui que ce soit au bureau,  il ne s'agissait ni d'homo ni d'hétéro sexualité mais tout simplement je ne vois ps l’intérêt d'afficher ma vie familiale à des gens qui de toutes les façon s'en contrefoutent   Very Happy Okay .
Ca me rappelle la plaisanterie qui dit "ne racontez jamais vos problèmes autours de vous, 80% s'en foutent et les 20% qui restent sont bien contents que vous soyez dans la merde"  c'est une vanne.... mais finalement pas tant que cela.
Ma vie ne regarde que moi, j'en parle à qui et avec qui je veux (donc ici, c'est mon choix) et les photos de mes enfants ne sont pas des objets pour afficher mon narcissisme.  Cela n'a aucunement affirmé que j'etais homo ou hétéro ? simplement que  je considérais que ma sphère privée n'a rien à faire au bureau. Mais je ne critique aucunement ceux qui le font, c'est leur choix.

Ne servons pas la soupe aux homophobes (laissons les à leur propre homosexualité refoulée Razz )


bises à toutes et à tous
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
chem'
Equipe du forum

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 1 713
Masculin
Age: 47

MessagePosté le: Lun 15 Jan - 14:12 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

Je trouve notre échange essentiel.

Tu dis "je ne critique aucunement ceux qui le font [leur coming out au boulot], c'est leur choix" et la phrase d'après tu écris "Ne servons pas la soupe aux homophobes." Ne pas cacher qu'on est gay, ce serait donc un affichage intempestif de sa vie privée, une impudeur coupable qui, en faisant apparaître les homos comme des impudiques, donnerait des arguments aux homophobes ?

Pour moi, ne pas faire son coming-out au boulot c'est:
- régulièrement me priver de raconter un truc à un collègue car ça dévoilerait que je vis avec un homme
- avoir peur que qu'il y ait une fuite, vivre dans la crainte d'être découvert et, au bout du compte, me demander "qui sait?" "qui ne sait pas? infernal à vivre ...
- Et puisqu’ on ne se cache pas quand on n’a rien à dissimuler, se cacher, c'est jouer le jeu de ce qui veulent que ce soit honteux d'être homo

Sinon, les blancs qui sont racistes ne se posent pas de questions sur la vraie couleur de leur peau, alors, je pense qu'il n'y a pas besoin d'être un homosexuel refoulé pour être homophobe (même si ça arrive).

Deux références:
L’humanitarisme républicain contre les mouvements homo
La discrétion, c’est aussi écouter les histoires hétérosexuelles de ses collègues, des voisins de restaurant, sans jamais mouffeter, et sans jamais parler de soi. C’est être seul-e. C’est mentir. Un peu, beaucoup, par action, par omission. Même à ses amis. L’estime de soi ne résiste pas longtemps à ce traitement. Vivre dans la peur, dans le mensonge, dans la solitude, dans le mépris de soi : voilà ce que nous imposent ces libéraux qui ne demandent que de la discrétion.

La honte d'être homosexuel, l'homophobie intériorisée.
Ainsi, si la fierté a encore plus de sens pour les gais et les lesbiennes que pour les Noirs, à qui historiquement ils empruntent le concept, c'est que leur invisibilisation par la honte a été l'un des principaux moyens par lesquels s'est exercé sur eux la domination symbolique.
_________________
Assumer son homosexualité quand on est marié, qu'on a des enfants, c'est pas simple... J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...
un chemin d'acceptation de soi (lien) </br> Dessins érotiques gay (si ça vous dit ... Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Mar 16 Jan - 18:26 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

j'ai une opinion divergente. Il y a du vrai dans ce que tu dis et je suis d’accord pour faire un parallèle avec le racisme  d'ailleurs l'homophobie est une forme de racisme.

Dans le racisme il y a justement la peur (la haine ?) de ce que l'autre a de nous !  et c'est la base du racisme du moins vu de façon psychanalytique. Dans l'homophobie il y a de la part de l'homophobe la haine de cette partie de lui même qu'il  possède aussi et ne veut surtout pas voir et que l'autre (le sale pédé en l’occurrence Very Happy ) lui renvoie ! c'est pourquoi je maintiens que dans l'homophobie il y a une très très grande part d'homosexualité refoulée. D'ailleurs regarde les grands homophobes, leur glorification de l'uniforme, de la virilité etc en est une démonstration. je te conseille de voir ce sublime film de Visconti "les damnés" qui nous montre dans le nazisme la part incroyable du refoulement ! Et la place laissée au femmes dans la doctrine nazie est effarante (et rappelle étrangement  celle laissée par une certaine religion)

de même en ce qui concerne l’extériorisation de sa préférence je ne me sens pas honteux de ne pas l'étaler. De la même façon d'ailleurs que je n'étale pas les photos de mes enfants, ni de mes parents. C'est ma sphère privée.
Mais tu as raison dans le sens où parfois se taire attire souvent l'attention, et c'est juste que rapidement l'entourage se pose des questions. mais ce n'est pas mon problème, c'est le problème de mon entourage., c'est le probleme de celui qui se pose des questions sur moi ! et bien qu'il se les pose je m'en contrefous !
Ma partie homosexuelle m'appartient, elle n'est pas l'axe principal de ma personnalité, elle en fait partie simplement au même titre que la couleur de ma peau , de mes yeux ou du timbre de ma voix.

j'en reviens au racisme, ma fille me dit souvent que le mariage gay permettra d'habituer les gens et les rendront plus tolérants ?? Je lui ai répondu : le mariage entre blancs et noirs n'a jamais été interdit en France et crois tu vraiment que cela a annihilé le racisme ???

je suis d'une génération  qui fait que lorsque j'étais à l'école, au collège et au Lycee il y avait des gens de diverses origines dans les classes et que cela ne posait AUCUN problème !!!  On n'en parlait pas car on ne le voyait pas, cela n'avait aucune importance et ne faisait l'objet d'aucun débat .
tel camarade etait noir et c'etait comme ça tout simplement ? l'essentiel etait qu'il soit ni plus ni moins sympa qu'un autre, qu'il soit un bon copain dans la cour de récré  etc
j'en suis venu à me demander si justement le fait d'en parler à tout bout de champ pour justifier tout finalement n'a pas accentué un racisme peu répandu ? Un anar que je connaissais à l'époque (je parle des années 70 ) avait résumé la chose comme suit : le racisme est comme la merde, plus on le remue plus il pue!  et bien je ne suis pas loin de penser comme lui ;-)
????

En ce qui concerne le mariage ma position est claire dans mon avatar, je suis profondément contre, je suis  totalement "brassensien" nul besoin de" mettre sa signature au bas d'un parchemin".  Il faut écouter et ré écouter cette magnifique chanson  de brassens qui est un des plus beaux hymne à l'amour, un des plus beau poème du XXeme siècle !  lu également  dans un douglas kennedy " le mariage est le pire enfermement qui soit, c'est une prison dans laquelle on entre volontairement !
 Dans le mariage il y a toujours un renoncement à soi-même.
Pour moi on partage sa vie ou un moment de sa vie par "consentement mutuel".  ce qui ne veux absolument pas dire que l'on peut jeter l'autre comme un kleenex, bien au contraire, cela signifie que notre choix doit etre un choix quotidien, un renouvellement motivé par le cœur ET la raison et non par les textes de Loi. Mais là encore c'est MON opinion et je pense que cela ne s'applique qu'à moi et à celles et ceux qui sont sur cette longueur d'onde. Je ne critique pas les choix des autres mais ce ne sont pas MES choix, ce sont les leurs et je le respecte.

je crois profondément qu'il faut laisser à chacun son propre choix  (donc ses propres opinions) en fonction de son propre parcours, de son vécu, de ses souffrance. je sais de quoi je parle ma mère ayant vécu dans sa propre honte d'avoir eu un amour "coupable" pour une autre femme  ! Elle en est probablement morte !

allez j'arrete ma littérature de gare Very Happy pour aujourd'hui  bises à tous et méditons les vielles maximes, elles ne sont pas si stupide... 
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
chem'
Equipe du forum

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 1 713
Masculin
Age: 47

MessagePosté le: Mar 16 Jan - 20:09 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

C'est clair, je suis totalement en désaccord avec à peu près tout ce que tu écris. C'est bien, cela permet la discussion ... Wink
Je pense comme ta fille que le mariage gay fait que les gens s'habituent et finissent par trouver un couple homo normal. Et ton argument, il est vraiment pas terrible. Parce que, ce n'est pas parce qu'une chose n'a pas un effet radical/total qu'elle n'a pas un effet qui va dans le bon sens.
_________________
Assumer son homosexualité quand on est marié, qu'on a des enfants, c'est pas simple... J'ai rassemblé ici des témoignages, des références, des poèmes qui m'ont aidé. Si ça peut être utile...
un chemin d'acceptation de soi (lien) </br> Dessins érotiques gay (si ça vous dit ... Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
luq39
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2013
Messages: 232
Masculin
Age: 0

MessagePosté le: Jeu 25 Jan - 12:49 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité Répondre en citant

Oui effectivement on est pas sur la même longueur d'onde.
L'homophobie est pour moi comme le racisme. Je m'explique : les lois sont faites pour proteger les gens des ACTES des autres qui sont destinés à,leur nuire. La LOI nous garantit l'égalité et la justice ( par exemple en ce qui concerne la discrimination, les injures,les violences etc) Mais  RIEn ne peut ni ne dois prétendre nous faire aimés (le participe passé est volontaire). 
Par exemple dans le racisme on doit condamner celui qui insulte, frappe ou discrimine mais  on a parfaitement le droit de ne ne pas aimer quelqu'un. je sais que c'est con mais c'est une réalité humaine. regarde les supporters, ils ont le droit de ne pas aimer l'équipe adverse, ce qui est interdit  c'est la violence, les injures etc. Mes parents avaient le droit de ne pas aimer les allemands apres la guerre etc.
Je revendiue le droit d'aimer ou de ne pas aimer qui je veux en fonction de critères personnels, (les pédophiles, les meurtriers d'enfants, les curés, les fachos,  Trump, la mère Clinton, les khmers rouges, les supporters, les toréadors, les vivesecteurs, les porteurs de fourrures enfin la liste peut etre longue  Very Happy   on peut y mettre tout ce que l'on n'aime pas  )  par contre je comprends parfaitement que la loi m’empêche de faire du mal que ce soit en acte ou en parole.
Pour en revenir donc à ce qui nous concerne, j'ai renoncé depuis longtemps à me faire aimer par les homophobes ou même le commun des mortels. Son opinion je m'en tamponne. ce que je veux c'est qu'il me foute la paix !

Pour moi c'est une erreur de vouloir se faire aimer de gens qui ne nous aiment pas. Tout simplement parce que, comme le racisme, l'homophobie ne prend sa source  pas dans une ideologie quelconque (il y a des gens contre le mariage gay qui ne sont pas homophobes et des gens pour qui ne s’assoiraient pas avec un type ouvertement homo, idem pour le racisme, je connais bien des signeurs de pétition "anti racistes" mais qui ne reçoivent jamais chez eux de gens différents.. On en connait tous ?

Moi, simplement,  je réclame le doit à l'indifférence ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Le fait d'être aimé ou pas par  des gens qui m'indiffèrent est un épiphénomène.

L'homophobie comme la racisme prend sa source dans ce qu'il y a de primitif en l'être humain (hélas) et souvent les evenements extérieurs vont révéler ce qu'il y a de pire en nous. les guerres par exemple. On se demande toujours comment des gens qui etaient artistes, mélomanes, admirables pères de famille vont se révéler des bourreaux, des criminels de guerre (Heydrich) etc
Je crois beaucoup beaucoup beaucoup plus en la façon d'élever ses enfants, de l'amour qu'on leur donne, du respect qu'on leur témoigne pour faire évoluer l'humanité. (un exemple : je n'ai jamais demandé à mes enfants de frapper à ma porte de chambre avant d'entrer, par contre j'ai toujours, dès leur plus jeune âge frappé à leur porte avant d'entrer, et bien que crois tu qu'ils ont fait ??
Ca me fait penser au cathos (pas tous) qui te prechent 36000 principes mais font le contraire de ce qu'ils disent
J'ai lu un texte récemment qui disait :
si tu prêche le respect à tes enfants, tu leur apprends à prêcher le respect.  Tout est dit, cette phrase est géniale ! C'est en les respectant qu'on leur apprend le respect et non en leur prêchant le respect. De même la TOLÉRANCE cette fameuse tolérance dont on nous rabâche, ce n'ets pas en la prêchant, selon moi mais chacun est libre de penser différemment, ce n'est pas en la prêchant qu'on rendra les gens tolérants mais en etant tolérant soi-même. Ma force personnelle est que je tolère que quelqu'un soit homophobe (tant qu'il ne me fait aucun mal, ne m'injurie pa etc). Mais c'est SON problème avec SA conscience et je n'ai pas de temps à perdre à la convertir. S'il est homophobe c'est parce qu'il a peur. peur de sa propre homosexualité ou autre mais c'est SON problème et s'il veut s'en défaire il y a des psys bordel ! Razz

Voila allez je coupe la ce post sinon j'en ai pour la journée

bizz à tous et à toutes
_________________
"j'ai bien trop d'affection pour mes amis homos pour leurs conseiller la mariage" (Mac Lavoine)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:32 (2018)    Sujet du message: éducation nationale et homosexualité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com