EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et témoignages) 
Le monstre en moi.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va -> Discussions générales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
damdamdidou
toc toc toc ...

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2017
Messages: 2
Masculin
Age: 45

MessagePosté le: Sam 25 Nov - 19:38 (2017)    Sujet du message: Le monstre en moi. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Ça a été une évidence très tôt. Le dessin serait ma vie. Je n’ai pas « envie » de dessiner, je dessine. Un point c’est tout. Quoi que j’entreprenne dans la vie, je fini toujours par revenir à mes crayons.
J’ai exercé plein de métiers. J’ai travaillé en usine. J’ai fait des déménagements. J’ai été cariste. J’ai posé des balises de sécurité sur les routes. J’ai été préparateur de commandes. Au bout d’un moment, j’ai voulu utiliser mes compétences pour exercer le métier de dessinateur projeteur. Je trouvais ça plus en adéquation avec mes compétences premières. Mais, j’ai alors ressenti un fort sentiment de frustration. Il manquait une qualité principale à la profession : la création. Et quel n’a pas été mon désarroi, lorsqu’au bout de trois ans d’exercice à mon compte, mon activité a périclité…
Et, depuis tout ce temps, je m’étais éloigné de ma passion. J’avais enfoui au fond des tiroirs matériel, feuilles et jusqu’à l’envie même de créer.
Pourquoi ? Pourquoi ?... Pourquoi ?
Pourquoi tout au long de ma vie d’adulte me suis-je astreint à faire des jobs qui ne m’ont jamais donné autre impression que celle de creuser ma propre tombe ? J’ai, d’ailleurs, toujours refusé d’exercer des métiers qui auraient pu être gratifiant. Et, de toute façon, si par hasard,  il m’arrivait de recevoir des félicitations, je les balayais d’un revers de la main. Car, enfin, comment puis-je recevoir les lauriers d’un travail que je me sens obligé de faire sans passion pour gagner ma vie. Comment puis-je faire cela alors que ça m’oblige à renoncer à ce qui fait le sel de ma vie ?  
Oui, cher lecteur, je te l’accorde. Il y a quelque chose d’un peu bizarre ou confus dans mes propos. Pourquoi renoncer à ma passion ? Car, enfin, on a tous du temps libre que l’on peut organiser comme bon nous semble…
Mon inactivité professionnelle de ces derniers mois à commencer à m’apporter des réponses. Sous les encouragements de mon compagnon, je me suis remis à mes pinceaux. Petit à petit et parce que j’avais beaucoup de temps, j’ai repris goût à créer. J’ai même fais mieux, puisque je me suis autorisé à « tout » dessiner, sans restrictions. Et c’est parce que j’avais tout le temps que j’ai pris conscience de ce que cette passion avait de dévorant… Elle englouti les heures comme un trou noir dévore le temps et l’espace. Pour elle, le temps, c’est comme un carburant. Et elle tourne comme un gros V8 américain !
C’est un ami qui, tout récemment, a mis le doigt sur le point important.
J’étais en train d’expliquer que je me retrouvais face à un dilemme. Je sais que vivre de son art est très difficile. Les « élus » qui y arrivent ne sont pas légions. Et, dans tous les cas, il faut du temps et beaucoup de travail pour réaliser ce rêve.
C’est pour cela que j’entreprends une formation en  pose de menuiseries qui, ma foi, me permettrait de travailler dans un secteur qui se rapproche d’une activité susceptible de me plaire… un peu. Je sais que je le fais pour les mêmes raisons qui m’ont poussé à devenir dessinateur projeteur. Et, surtout, je sais quelle sera ma difficulté à concilier un travail et mon activité artistique… Auquel cas, si je dois faire le choix, en personne responsable, parce que je ne suis pas seul dans la vie, parce que ceux que j’aime comptent sur moi, je laisserai à nouveau ma passion de côté. Comme on dit, nécessité fait loi.
C’est à ce moment de la discussion que cet ami m’a dit : « En fait, la vraie question que tu te poses, c’est de savoir si tu prends ce risque, oui ou non, de laisser s’exprimer et vivre celui qui, en toi, tu considères être un monstre»…
En une phrase, il avait tout résumé.
Depuis, je ne cesse de me poser la question. Suis-je capable de laisser tomber, en parfait égoïste, tous mes principes de vie… Pour vivre ma passion à fond ?
Or, que ce soit de façon inconsciente depuis toujours, ou en connaissance de cause aujourd’hui, je ne me sens pas le droit de faire ce choix.
Malgré tout, je garde l’espoir. Fleurette Levesque disait ce qui pour moi est une évidence :
 
« La vie est un éternel recommencement. 
Seule l’acceptation de la défaite signifie la fin de tout. 
Tant et aussi longtemps que l’on sait recommencer, 
rien n’est totalement perdu. » 

_________________
J'ai le crayon qui me démange, alors je gratte un p'tit peu... :-D
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pierre60
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2014
Messages: 357
Masculin
Age: 55

MessagePosté le: Dim 26 Nov - 04:30 (2017)    Sujet du message: Le monstre en moi. Répondre en citant

Paulo Coelho parle de la légende personnelle dans son roman L'Alchimiste. C'est une métaphore puissante pour désigner la passion qui anime la vie d'une personne. Ton très beau texte m'amène à penser que tu es en manque de ta légende personnelle. Ta passion au bout du compte.
_________________
Bon papa, il faut te rendre à l'évidence, tu es homosexuel. Vient un temps où il ne faut plus chercher des réponses, il faut juste accepter.
Discussion avec mon plus jeune fils.
Revenir en haut
nanou
Equipe du forum

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 1 932
Féminin
Age: 0

MessagePosté le: Dim 26 Nov - 12:05 (2017)    Sujet du message: Le monstre en moi. Répondre en citant

Merci pour ce partage Damdamdidou. Incontestablement tu es animé d'une très forte passion qui ne demande qu'à prendre vie et cela tu ne peux pas l'ignorer. Mais vivre sa passion et vivre de sa passion sont bien deux choses différentes. Tu évoques l'existence de proches qui ont besoin de toi. J'imagine que tu parles de soutien financier. Alors si effectivement te consacrer uniquement à ta passion peut impacter ton environnement familial, cela mérite un peu de réflexion et de recul. Entre le tout et le rien, il y a des demies mesures. Pourquoi ne pas envisager une période de travail alimentaire à mi temps et consacrer le reste de ton temps à ta passion? Il te faut trouver LA solution qui te permette de répondre à cet appel et continuer d'assumer tes responsabilités. Je t'invite vraiment à trouver un équilibre pour que tu n'aies pas à souffrir de tes renoncements.
Ton dessin me plait beaucoup. J'aime ce visage doux de jeune homme. Il a un aspect androgyne qui me plait vraiment. Bravo! Wink
_________________
Le temps passe mais l'Amour reste...toujours.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:15 (2017)    Sujet du message: Le monstre en moi.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va -> Discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com