EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et liens) 
Etre homo en Ariège, dans les années 1300...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Partageons nos coups de coeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 23:51 (2017)    Sujet du message: Etre homo en Ariège, dans les années 1300... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Relu ces jours-ci quelques pages de "Montaillou, village occitan" d' Emmanuel Le Roy Ladurie (sorti en 1975)...
Bien connue de tous les étudiants en Histoire médiévale, cette étude ethnographique se fonde sur un procès en Inquisition (inquisitio : recherche en latin) mené à Pamiers, dans le Comté de Foix, dans les années 1320 par Jacques Fournier, alors évêque de Mirepoix , et futur pape d'Avignon - de 1334 à 1342 - sous le nom de Benoît XII : on lui doit une partie de l'actuel Palais des Papes.


L'enquête (inquisitio) s'est faite en pays d'Aillon, au village de Montaillou (Ariège) alors infesté de catharisme (hérésie issue du manichéisme qui niait la divinité du Christ) , les auditions de témoins ou d'accusés eurent lieu à l'évéché de Pamiers, menées pendant 8 ans par l'évêque en personne.
Le bouquin de Le Roy Ladurie fit sensation à sa sortie car les enquêteurs de 1320 recueillirent sur place les on-dits, potins et divers témoignages de ce coin perdu de l'Ariège : Le Roy Ladurie, exploitant les archives conservées , put ainsi mettre la main sur les "aveux" d'un certain  Arnaud de Verniolles, moine franciscain en rupture de ban, homosexuel notoire pris dans les filets de cette "chasse aux hérétiques" ...or, les témoignages sont rares pour cette période, d'où leur valeur...


Je cite donc (dans une édition Folio Histoire, à partir de la page 209) : 


"Arnaud de Verniolles, originaire de Pamiers, sous-diacre, et franciscain en rupture de ban, fut initié dans son enfance à "l'homophilie" par un camarade plus âgé, condisciple et futur prêtre. "J"avais alors dix à douze ans, c'était il y a vingt ans environ. Mon père m'avait placé pour apprendre la grammaire chez Maitre Pons de Massabucu, maître d'école et qui devint par la suite Frère prêcheur. Je faisais chambre commune avec ce maître Pons et avec ses autres élèves, Pierre de l'Isle (de Montaigu), Bernard Balessa (de Pamiers), et Arnaud Auriol, le fils du chevalier Pierre Auriol. Cet Arnaud était de La Bastide de Cérou ; il se rasait déjà la barbe et maintenant il est prêtre. Dans la chambre commune du maître et des élèves, j'ai couché pendant bien six semaines dans le même lit qu'Arnaud Auriol. A la quatrième ou cinquième nuit que nous passions ensemble, comme Arnaud pensait que j'étais en plein sommeil, il a commencé à m'embrasser, à se mettre entre mes cuisses...et à s'y mouvoir comme s'y j'étais une femme. Et il a continué  à pécher ainsi chaque nuit. Je n'étais encore qu'un enfant, cela me déplaisait.  Mais, pris de honte, je n'ai pas osé révéler ce péché à quiconque" ...


Par la suite, l'école de Maître Pons déménage. Arnaud de Verniolles a donc d'autres compagnons de couche parmi lesquels son son professeur. Lésinant sur la literie, celui-ci, par souci d'épargne, dort avec deux de ses élèves. Personne désormais n'essaie d'attenter à la vertu du jeune Verniolles. Mais le "mal" est fait. Dans la promiscuité des couchages, l'élève vient d'actualiser une tendance latente. Victime d'une entreprise de séduction enfantine, il est voué à devenir homosexuel.


A Toulouse, grande ville où Arnaud de Verniolles poursuit quelque temps ses études, cette orientation devient définitive. Et cela par suite d'incidents fortuits que notre étudiant est probablement porté à grossir, et qu'il interprète de manière abusive : 
" à l'époque où l'on brûlait les lépreux, raconte Arnaud, , je demeurais à Toulouse ; un jour je "fis la chose" avec une prostituée, et après la perpétration de ce péché, mon visage a commencé d'enfler. J'ai bien cru, alors terrifié, que j'étais devenu lépreux ; du coup j'ai juré qu'à l'avenir, je ne coucherais plus avec une femme ; pour rester fidèle à ce serment, je me suis mis à abuser de jeunes garçons"


Suite au prochain épisode...
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Mar 21 Fév - 16:12 (2017); édité 4 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 08:31 (2017)    Sujet du message: Etre homo en Ariège, dans les années 1300... Répondre en citant

Je n'aurai guère le temps de taper la suite de ces pages mais on trouve sur le net, pour celles et ceux qu'intéresse la condition de vie de nos "ancêtres homos" d'il y a 700 ans, un complément très complet (soit en tapant "Arnaud de Verniolle", ou mieux : "l'affaire de Pamiers, l'homosexuel de Montaillou"  ; cette période (vers 1320) correspond au basculement où, d'une certaine licence et tolérance concernant les moeurs homosexuelles (présentes dans la poésie du XII ème s.) on va basculer vers une répression plus cruelle et systématique (c'est l'époque difficile du Grand Shisme et de la Peste Noire où les mesures de "purification" sociale et la recherche de boucs émissaires va toucher les Juifs, les lépreux et ou le "péché de sodomie" (bougrerie) qu'on avait déjà reproché aux Templiers,  va être assimilé à l'hérésie et être finalement parfois passible du bûcher.
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Mar 21 Fév - 11:30 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 11:00 (2017)    Sujet du message: Etre homo en Ariège, dans les années 1300... Répondre en citant

Et je clos le sujet après la découverte d'une très intéressante émission (archives ina) : "L'Inquisition à Pamiers, les interrogatoires de Jacques Fournier" , documentaire historique de 1970 heureusement mis en ligne...avec des images parlantes de ce joli coin de l'Ariège.
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:49 (2017)    Sujet du message: Etre homo en Ariège, dans les années 1300...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Partageons nos coups de coeur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com