EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et liens) 
Mères castratrices...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va -> Discussions générales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 920
Masculin
Age: 59

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 23:23 (2016)    Sujet du message: Mères castratrices... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je vais sur la soixantaine et, les années passant, je réalise que je n'ai pas réglé tous mes comptes avec ma propre mère (décédée il y a 15 ans déjà)...


Dans notre famille ma mère - jamais très sexy ni très élégante - était avant tout la référence de la stabilité, du sérieux, de l'ordre, du conformisme...
Mon père, sportif, sensible, artiste et un peu fantasque m'inquiétait, me semblait fragile , immature...


A l'adolescence, ma sexualité s'éveillant, j'ai ressenti une énorme chape de plomb (habitudes, convenances, non-dits, schémas imposés), venant essentiellement de ma mère : j'ai compris que je pouvais lui plaire en étant un intello cérébral, désincarné et peu investi dans le monde "matériel" ou sensuel...


Mon père, éducateur sportif, entrainait de jeunes délinquants en voie de réhabilitation...ce monde là était fascinant, dangereux, puissamment érotique, parfois violent...Je préférai me réfugier dans les livres, refusai le sport (trop viril donc troublant) et, quoique appréciant la sensibilité et l'anti-conformisme de mon père, m'en détachai un maximum (peut-être étais-je jaloux de tout ce temps qu'il consacrait à des garçons qui n'étaient pas ses fils, je le pense aujourd'hui)


Côté éducation sexuelle : néant total ; un jour - j'avais 13 ans - j'avais emmené une amie, Fabienne, dans la cave de notre pavillon (sans aucune pensée d'ordre sexuel car les garçons m'attiraient déjà sérieusement) ; ma mère survint comme une furie, me gifla et insulta mon amie (elle s' imaginait sans doute que nous avions un projet très précis dans cette cave !) 
Son attitude violente et furibarde me consterna ; par ailleurs je n'ai jamais constaté ou ressenti, entre mes parents, de tendres rapprochements, de complicité amoureuse, bref, des attitudes un peu sexys...Toujours la réserve et le sérieux comme si l'érotisme voilé était nocif en présence des enfants (quelle époque ! c'était vers 1970) ; petit-à-petit je me détachai de mon père et me réfugiai dans le monde sage et tristounet des livres et des études, abandonnant l'athlétisme et la natation pour lesquels j'étais doué..


Bien plus tard (1986, j'avais 29 ans), à l'occasion de vacances prises exceptionnellement en Bretagne avec mes parents dans la maison d'un oncle, je fis la rencontre, sur la plage, d'un garçon sympathique, joyeux, ouvert et sportif ; une "belle plante" qui vint un jour me faire la conversation en présence de mes parents (banalités, aucun contexte de drague, même si je le trouvais "bomec") ...


Bizarrement, alors qu'au repas du soir j'évoquais la gentillesse souriante de ce garçon, ma mère me demanda, tout-à-trac : "c'est un homosexuel ?" Question bizarre qui prouvait qu'elle s'inquiétait sans doute de cette fréquentation (qui en resta là alors que je fantasmais déjà sur une possible "rencontre rapprochée" en l'abscence de mes géniteurs...)


Mon père était beaucoup plus discret, moins intrusif, ouvert sur les autres. Tout cela pour vous dire combien la présence indiscrète, conformiste, vigilante et intrusive de ma mère me révèle aujourd'hui ses craintes sur mon orientation sexuelle, même si elle ne m'en a jamais parlé : elle attendait "normalement" de devenir un jour grand-mère et a su me faire passer le message...


J'évite aujourd'hui, par réaction, toute intrusion ou remarque trop directive sur ces sujets lorsque je parle de l'avenir à mes deux fils ...j'éprouve le besoin qu'ils se sentent libres, libres de ne pas aimer les choses que j'aime, les "valeurs" que je défends, et, paradoxalement, c'est de mon père, sensible, joyeux, imaginatif et un peu brouillon que je me sens désormais très proche...dommage qu'il ne m'aie pas aidé davantage à "couper le cordon" et à m'affirmer courageusement face à cette mère (généreuse et bien intentionnée) qui m'a, j'en suis sûr, guidé vers des voies qui ne me tentaient guère au départ...
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Sam 16 Juil - 08:08 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Pierre60
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2014
Messages: 334
Masculin
Age: 55

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 00:54 (2016)    Sujet du message: Mères castratrices... Répondre en citant

Autre homme, autre mère pour parodier un dicton. Avec beaucoup de recul, j'en suis venu à la conclusion que, fils unique, ma mère voyait mon père en moi. Un homme qu'elle détestait (pour de bonnes raisons) royalement. Ce père était distant, toujours à l'étranger. Peut-être fuyait-il la réalité banale des petites villes du Québec de l'époque de son enfance. Lui qui avait fait la guerre en Corée, il avait manifestement pris goût aux voyages. D'ailleurs, un jour, dans les années soixante, il a eu une occasion de déménager toute la famille en Corée du sud pour honorer un contrat "à venir". Finalement, après la vaccination d'usage et moult préparatifs ayant fait croire solidement à ma mère qu'elle aurait enfin droit elle aussi à un voyage (Corée du Sud début des années soixante... ouf!), le contrat échappa à la compagnie et le déménagement fut vite oublié. Bref, ma mère divorça de cet homme, ce père absent. Le divorce eut lieu en 1974.

Un jour, jeune ado, elle me soupçonna d'homosexualité. Par trois fois (trois "soirées"), elle et son amant (plus tard, devenu son mari), l'esprit brouillé par l'alcool, ils me demandèrent si j'étais homosexuel. "Non!" répondis-je à chaque interrogatoire. Honteux de ce fait qui m'habitait et soucieux dans garder le secret envers une mère qui ne pouvait être ma confidente. Sans doute soupçonnaient-ils ma liaison avec mon ami.

Oui, ma mère fut castratrice. Mais contrairement à la tienne, Campagnol, ma mère était sans inhibition par rapport au sexe, à la religion, au tabou (précision, elle n'était pas dévergondée). Non, elle avait plutôt fait le ménage dans sa vie et elle avait décidé de vivre heureuse avec son amant. Et moi, j'ai passé à la trappe. Trop semblable physiquement à son ex, Ado difficile. Et par-dessus tout, une sexualité honteuse à l'époque. Alors, ce ne fut pas long que je me suis retrouvé, à l'été de mes 16 ans, en appartement à Montréal, payé par ce père occupé à travailler en Belgique... Et, curieusement, je vivais en pension dans un appartement tout juste à côté du village gai de Montréal, et je n'ai jamais pensé y aller. Bon, à seize ans en 1976, c'était probablement mieux ainsi.
_________________
Bon papa, il faut te rendre à l'évidence, tu es homosexuel. Vient un temps où il ne faut plus chercher des réponses, il faut juste accepter.
Discussion avec mon plus jeune fils.
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 920
Masculin
Age: 59

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 07:36 (2016)    Sujet du message: Mères castratrices... Répondre en citant

Merci beaucoup Pierre, témoignage personnel éclairant, émouvant ; oui, pour toi il valait mieux, en 76, que tu...n'ailles pas tremper ta "ptite nouille" (lol !!!) en ces lieux où, liberration sexuelle aidant, on devait alors s'exposer à risquer gros !


 Bon week-end dans la Belle Province !
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:49 (2017)    Sujet du message: Mères castratrices...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Le monde comme il va -> Discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com