EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et liens) 
La Nuit de Varennes...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Partageons nos coups de coeur -> Cinéma, Théâtre, Musique, Arts...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 959
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 02:18 (2014)    Sujet du message: La Nuit de Varennes... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lorsqu'est sorti en mai 82 ce film remarquable d'Ettore Scola, j'ai été profondément ému, touché...

J'avais lu les ouvrages de Lenôtre et Castelot concernant l'équipée de Varennes, vu en 79 la belle adaptation par Brialy de la Nuit de l'Eté de Didier Decoin - je bossais alors dans un château du XVIIIème s. et me passionnais pour la fin de l'Ancien Régime...Mais le film de Scola "Le monde nouveau" sous son titre original me fascinait : je l'ai revu de nombreuses fois, scrutant chaque scène, chaque réplique, avec mélancolie, anxiété...Pourquoi ?

Et puis un jour j'ai compris...Méditation sur la peur : peur de l'inconnu, peur du changement, peur des autres...Tentative de fuir le réel,  "évasion" pour oublier l'angoisse et la mort...Lorsque les masques tombent, Jean-Claude Brialy (Monsieur Jacob, coiffeur homosexuel) se blottit comme un chaton apeuré entre les bras de la comtesse de La Borde "C'est bien le changement qui me fait peur !" Oui, un monde ancien s'effondre, les codes, convenances, paravents tombent les uns après les autres...Et chacun doit "réviser son idéal" quitte à en changer s'il constate avoir fait fausse route comme la berline qui emportait la famille royale  loin du tumulte de Paris...
Pour ceux qui affrontent leur vérité - rude mais belle - ce film magnifique est profondément émouvant, riche de sens, ouvrant aux destinées de ceux qui ont connu un ordre social strictement codifié (domestiques, bouffons de cour, artistes, aristocrates, bourgeois fournisseurs de la cour) les portes vibrantes d'une vie nouvelle restant à inventer...

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/La-nuit-de-varennes


En voulant compléter, je me suis "auto-cité"...Le texte ci-dessous est un peu plus complet...


_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Jeu 3 Avr - 22:50 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 959
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 16:44 (2014)    Sujet du message: Re: La Nuit de Varennes... Répondre en citant

campagnol a écrit:
Lorsqu'est sorti en mai 82 ce film remarquable d'Ettore Scola, j'ai été profondément ému, touché...

J'avais lu les ouvrages de Lenôtre et Castelot concernant l'équipée de Varennes, vu en 79 la belle adaptation par Brialy de la Nuit de l'Eté de Didier Decoin - je bossais alors dans un château du XVIIIème s. et me passionnais pour la fin de l'Ancien Régime...Mais le film de Scola "Le monde nouveau" sous son titre original me fascinait : je l'ai revu de nombreuses fois, scrutant chaque scène, chaque réplique, avec mélancolie, anxiété...Pourquoi ?

Et puis un jour j'ai compris...Méditation sur la peur : peur de l'inconnu, peur du changement, peur des autres...Tentative de fuir le réel,  "évasion" pour oublier l'angoisse et la mort...Lorsque les masques tombent, Jean-Claude Brialy (Monsieur Jacob, coiffeur homosexuel) se blottit comme un chaton apeuré entre les bras de la comtesse de La Borde "C'est bien le changement qui me fait peur !"  Là se situe l'une des clés du film...Monsieur Jacob est alors démuni, son fard (le masque qu'il portait) ne lui esr plus d'aucun recours...Scène magnifique, un des plus beaux moments du film....Oui, un monde ancien s'effondre, les codes, convenances, paravents tombent les uns après les autres...Et chacun doit "réviser son idéal" quitte à en changer s'il constate avoir fait fausse route comme la berline qui emportait la famille royale  loin du tumulte de Paris...Quant à l'arrière plan politique (la gauche venait de passer au ouvoir un an plus tôt et Claude Manceron fut le conseiller historique de Scola), je l'apprécie pour ma part un peu moins : "attente du Grand Soir"  et profondes inexactitudes historiques sur le causes profondes de la Révolution Française...Hanna Schygulla est absolument délicieuse, émouvante et troublante d'un bout à l'autre de cette journée de voyage qui se termine mal en ce qui concerne l'aristocrate qu'elle incarne...Elle aussi doit affronter le changement et de nouvelles évidences qui ne sont pas celles que lui avait inculquées le conditionnement culturel de sa jeunesse en Autriche...Métamorphoses, peurs de l'inconnu , entrée dans la vie réelle après le théâtre de la Cour..." la Cour est un nid douillet dit-elle" pas un idéal de vie...
Pour ceux qui affrontent leur vérité - rude  et décapante  - ce film magnifique est profondément émouvant, riche de sens, ouvrant aux destinées de ceux qui ont connu un ordre social strictement codifié (domestiques, bouffons de cour, artistes, aristocrates, bourgeois fournisseurs de la cour) les portes vibrantes d'une vie nouvelle restant à inventer...

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/La-nuit-de-varennes

https://www.youtube.com/watch?v=ypXnoi4omHE : reportage et interview






_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Mar 15 Avr - 11:08 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 959
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 14:20 (2014)    Sujet du message: La Nuit de Varennes... Répondre en citant

Le nouveau monde "un couple qui se sépare parce que lui, lui parle du "nouveau monde"...

Une chanson de Sheller que j'associe au titre original du film de Scola...

http://www.dailymotion.com/video/xtvei_william-sheller-le-nouveau-monde_new…
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 959
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Mar 21 Juin - 07:29 (2016)    Sujet du message: La Nuit de Varennes... Répondre en citant

J'ai revu hier au soir le merveilleux film de Scola...j'en connais les répliques par coeur car cette aventure d'une nuit de l'été 1791 continue de me fasciner...je creuse, je creuse, je cherche "des clefs" et en ai déjà trouvé quelques-unes qui me conviennent...


Frappé, hier, par la réplique de Brialy "ben, et moi, où je vais me mettre ? " (il cherche une place au relais de Chaintrix où l'annonce de la fuite du roi vient d'être annoncée et où les langues se délient, les masques tombent...) Un homosexuel toléré à la Cour aura-t-il une place dans le nouveau monde (titre original du film) qui va se construire en passant par la phase brutale et sanguinaire de la Terreur ?....Un des plus beaux beaux de ses rôles à mon goût (coiffeur effeminé de la comtesse de Laborde, domestique de cour qui vit à l'ombre des grands, homme sans liberté véritable resté un peu dans un monde infantile )... Sur le seuil du relais de Chaintrix (qui existe toujours entre parenthèses près de Châlons en Champagne même si, dans le film la scène fut tournée à Senlis) il y a ce baiser échangé entre Casanova (Mastroianni) et Monsieur Jacob (Brialy) et la réplique du vieux séducteur vénitien : "il ne faut rien refuser par principe...


" Dans "Le Ruisseau des Singes", livre de souvenirs,  Brialy évoque les fous rires et le plaisir que les deux acteurs ont pris à tourner cette scène assez surprenante
qui nécessita pas mal de prises !


Un peu plus tard dans le film, lorsque les peurs se confirment et que les êtres s'affichent sans futilité face au réel - la chute inévitable de l'ancien monde et le bouleversement que cela va entrainer dans bien des vies -  il y a cette superbe scène évoquée dans le premier de mes posts : "c'est bien le changement qui me fait peur"


Enfin l'attitude de Monsieur Jacob revêtant, à Varennes (quand l'ancien monde s'effondre et que les slogans des patriotes deviennent menaçants) , un mannequin avec l'habit de cérémonie que le roi aurait dû porter à Montmédy si le voyage s'était déroulé normalement, est révélatrice aussi son regret de perdre le "père protecteur", sacré et rassurant qu'incarnait le Roi dans son système de vie...Ce père rêvé n'est plus qu'une défroque, un habit de cour masquant un grand vide...et là aussi il y a beaucoup à méditer en ce qui nous concerne (moi en tout cas)


NB : dans le bonus du DVD que je possède,  Ettore Scola, dans une interview,  évoque un autre personnage homosexuel de ses films : celui incarné par le même Mastroianni dans "Une journée particulière" : là encore quelle est la place d'un "marginal" dans un régime moral autoritaire et machiste (le fascisme en ce qui concerne cet autre chef-d'oeuvre)




Ecrit ce matin en écoutant Calogero, un artiste que j'apprécie de plus en plus, bonne journée à tous !!!
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:34 (2017)    Sujet du message: La Nuit de Varennes...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Partageons nos coups de coeur -> Cinéma, Théâtre, Musique, Arts... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com