EX HETEROS Index du Forum


Un forum lgbt pour les gays, lesbiennes, bis qui sont en couple hétéro ou qui ont divorcé: se rencontrer

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


   Forum (discussions)   Portail  (édito et actualités)   Blog (articles et liens) 
Mes Hommes !
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Poèmes et rêveries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Lun 20 Jan - 16:36 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Une ode à ceux qui, de l'enfance à mon âge mûr furent des éclats de soleil, des rêves de chevaliers entrevus dans une forêt d'automne, les tritons d'une plage de juillet ou les héros  d'un feuilleton des seventies, à vous qui portiez sur votre corps et votre visage cette lumière, cet attrait, ce mystère qui me troublaient tant...Avec toute ma reconnaissance !

Cette petite glane aux souvenirs sera aléatoire et non chronologique : amis d'enfance, lycéens ou  beaux inconnus qui firent battre mon coeur un peu plus rapidement, je vous convie à ce petit bal des souvenirs amoureux...

1. Amadeus August ou Quentin Durward (1971 et 72). Ah ! toi bel Ecossais de la cour du roi Louis XI, lorsque je découvris, à 14 ans ce feuilleton historique j'ignorais alors que ton charmant accent était celui d'un...Allemand ! Je venais de lire le roman de Walter Scott et Quentin s'incarnait, beau gars chevauchant dans la lumière dorée des bords de la Loire, défendant la ville de Liège (Carcassonne à l'écran) ou devisant avec la belle Isabelle au manoir de Plessis-les-Tours (château de Montpoupon, Indre-et-Loire)...J'ai revu depuis, lors de voyages, bien des lieux où furent tournées des séquences de ce film (le mariage final est à Morienval, 10 kms de ma ville natale)...Ces sites chantent toujours les émois de mes quatorze ans, la prestance du bel archer écossais, les forêts du Valois, la beauté intemporelle des bords de Loire...Tu es mort en 1992 du sida, bel Amadeus, je ne l'ai découvert que récemment...Mais la joie que tu m'as donnée et mon goût prononcé pour le Moyen-Age sont toujours bien vivants ! Grâce à toi peut-être !

Par chance, diffusé une première fois en 1971, le feuilleton repassa dès l'année suivante sur le petit écran...Ma soeur (9 ans) l'aimait bien aussi le beau Quentin !

http://www.youtube.com/watch?v=LHcfPPiveyo  La dernière image est le château de Montpoupon, entre Loches et Montrichard...souvenirs de belles balades dans les bois
alentour...


2. Nicolas Silberg . Ah, cette fin de l'année 71, où pour les vacances de Noël, passait à la télévision un de ces bons vieux feuilletons bien ficelés...La Dame de Montsoreau, adapté d'Alexandre Dumas...Cour d'Henri III, politique, violence amours et beaux atours dans des décors soignés : vieux quartiers du Mans, Saumur, châteaux du Plessis-Macé et Plessis-Bourré en Anjou que je découvris une dizaine d'années plus tard. Et des acteurs inspirés dont Michel Creton, Denis Manuel et le magnifique Nicolas Silberg dans la plénitude de sa belle virilité...Rien que sa voix me troublait, quant-à la scène de lit avec la blonde Karin Petersen où l'on découvre sa pilosité pectorale, elle compte parmi mes premiers grands émois érotiques...Même si Dumas a pris de très grandes libertés avec les vie réelles de Françoise de Méridor (Diane dans le film) et du comte Bussy d'Amboise, cette épopée tragique se déguste avec infiniment de plaisir...Un grand soin pour la qualité des costumes, des dialogues, des décors (souvent naturels) et, surtout le magnifique Nicolas en parfait chevalier servant et amoureux transi...Eh, oui j'ai une âme de midinette mais j'assume !

http://www.youtube.com/watch?v=b3mhNsHD_Nw


http://www.youtube.com/watch?v=hu2V-T8b5E0
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 14:48 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

3. Le premier !

Pas logique de le placer en n° 3, mais c'est aujourd'hui qu'il me revient en mémoire, et là j'ai 5 ou 6 ans et c'est de l'ordre du choc ! Mon père bosse alors dans un centre de rééducation
et notre logement de fonction est attenant à une salle de sport, gymnase et douches. On ouvre une porte au bout du couloir de l'appart, il suffit de traverser la salle de musculation et les douches viennent ensuite.

Du gymnase, en retour sur la partie habitation (il longe notre petit jardin), me parviennent des cris et encouragements lors des matches...Je n'apprécie pas trop mais en revanche suis toujours troublé, pris à la gorge lorsque, y pénétrant, l'odeur de la sueur masculine envahit mes touts jeunes poumons...Acide, violent mais pas désagréable du tout...

Cet après-midi là je cherche mon père et je l'aperçois, discutant, au fond d'une allée de douches avec un personnage invisible pour moi...Pas une seconde je n'imagine que la personne cachée à mon regard puisse être en tenue d'Adam, j'avance vers mon père et, m'arrêtant à sa hauteur, tourne alors la tête sur ma droite...Ouaouwwww !!!, ce monsieur que j'ai croisé en civil (un éducateur du centre) est là, debout et vraiment "à poils" dans tous les sens du terme, un bel homme, velu et bien "balancé", à mon goût en tout cas,
...quelque chose d'animal et de séduisant que j'ignorais jusqu'à présent (on est en 63-64 et les photos d'hommes nus ne trainent pas dans les chaumières). Ce fut un véritable choc...estomaqué, gêné sans doute, j'ai rebroussé chemin le coeur battant mais je me souviens aussi de son visage souriant, décontracté qui a tempéré la frayeur qu'aurait pu me procurer cette vision...Plus tard, lors de douches collectives, j'ai retrouvé cet émoi délicieux, cette sensation de plaisir à l'état brut que m'avait procuré, sans s'en douter "mon premier homme"...





_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 15:08 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

4. Jean-Marie
 
 S'il en est un qui a beaucoup alimenté mes fantasmes érotiques c'est bien lui. J'ai 16ans, il n'est pas dans ma classe (hélas !) et je ne le croise qu'aux cours d'éducation physique. Il est Corse, c'est un très beau brun me faisant irrésistiblement penser à un Grec de l'Antiquité (j'étudie alors le Grec et la prof a même demandé à un élève un topo sur l'homosexualité...)...Bref, moi, mal dans ma peau, cheveux longs, cultivant mon "romantisme littéraire", lui sportif, dans l'action, attirant évidemment le regard des filles des autres classes qui me demandent des infos le concernant (son prénom, ses goûts)...
C'est trois  ans plus tard, à l'Ecole Normale d'instituteurs où nous nous retrouvons, que j'aurai, là encore, l'occasion de beaucoup fantasmer à son propos...Un soir je vais prendre une douche, il est déjà là, sous l'eau giclante, je prends la mienne à mon tour puis, tandis que je me rhabille, j'observe à la dérobée cet admirable corps de vingt ans, fort, délicat, parfait à mes yeux, toison brune et sexe ruisselant d'eau claire ...Ce fut ma seule "relation" troublante et marquante avec lui... Il partageait sa chambre avec un autre élève (que j'enviais !) mais son goût pour le foot, son apparent équilibre, son peu d'intérêt pour les livres (et surtout le trouble qui me saisissait à son approche) firent que je ne fis alors que  l'admirer de loin.  Presque quarante ans ont passé mais l'émoi est resté intact lorsque je me rémémore le beau Jean-Marie !!!
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Dim 23 Fév - 15:34 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 15:24 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

5. Hugues, ou le Bel Eté...

1989, l'année sans-pareille...Après un printemps laborieux et déprimant, je rencontre, par le biais de ma soeur Catherine, celui qui au fil des ans demeurera un ami fidèle, fragile, sensible...Hugues et son mystère... Un beau gars dans la pleine virilité de sa trentaine...C'est un soir, dans une maison des côteaux de Champagne, que j'entrevois, au coin du feu, lors d'une conversation amicale, le rayonnement sombre et douloureux de ta beauté troublante...Comment un si beau gosse, "vilain petit canard" d'une famille bourgeoise, peut-il être aussi désemparé, vulnérable, seul, mal dans sa peau alors que tout son être est plénitude, grâce, harmonie, douceur, finesse ? Tu ressembles, avec ta barbe courte et tes boucles brunes à un jeune héros grec. Ta peau fine et délicate capte la lumière, nos regards qui se cherchent en disent long à une amie qui nous plaisante sur l'évident coup de foudre - je l'ai perçu comme tel - de cette soirée printanière où je me surprends à disserter...théologie...Bizarre de citer saint Jean de la Croix devant les tisons de la cheminée, parlant de l'âme embrasée du feu divin ! Vraiment bizarre...Peut-être une façon de te dire combien mon coeur et mon corps brûlent en ta présence...Le bel été qui a suivi nous l'avons passé en rencontres amicales, balades, repas...Mais ce n'est qu'après mon mariage, quatre ans plus tard, que j'ai réussi à te faire "ma déclaration"...Tu préfèrais les femmes - qui ne t'ont pas rendu très heureux - mais nos bosses et cabosses nous ont liés pour la vie d'une amitié vive et tendre : je sais que j'ai pu compter sur toi aux heures les plus tristes et désespérantes de ma vie...Ta fille a désormais 22 ans, mon fils aîné 23, il est loin l'été 89 et l'automne radieux où s'effondrait le Mur de Berlin...Mais qu'elles sont fraiches les balades dans les vignes champenoises, douces les musiques des Flâneries musicales de Reims, intact le bonheur lumineux de nos joggings matinaux au Parc Léo Lagrange ! Hugues ou le Bel Eté, tu es encore l'été souriant de ma jeunesse enfuie...
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Jeu 27 Fév - 00:50 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 15:44 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

6. Mathieu...la Nouvelle Star !

Eh ben oui ! Je n'ai pas honte d'apprécier ta frimousse jubilante, ta voix délicieuse, tes mimiques et gambades, bonne chance à toi et merci pour ta grâce rafraîchissante !!!

http://www.youtube.com/watch?v=TqUbpLGwtW0
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 16:05 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

7. Roy Thinnes, dans le rôle de David Vincent !!!

tellement sexy dans ses pantalons moulants !!!      http://www.youtube.com/watch?v=yj0-qBoPjlM

à treize ans c'est par le trouble que j'étais envahi moi !
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Dim 23 Fév - 16:33 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 16:16 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

8. Guy Williams : Zorro, Diego

Ah !les beaux jeudis de mes 8 ans et Don Diego, alias Zorro !

http://www.youtube.com/watch?v=TVwEGcyJyGA
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 16:34 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

La belle chanson de Barbara : Mes Hommes : http://www.youtube.com/watch?v=mzMCFNjTCyg&feature=kp
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 21:51 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

9. Le peintre Jean-Baptiste Isabey (et sa fille Alexandrine);peints par Gérard en 1795...Un beau ténébreux du Directoire (Musée du Louvre)


_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 22:05 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

10. L'homme au gant, un dandy vénitien des années 1520 (Le Titien, Musée du Louvre)



_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 00:44 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

11. Guillaume, l'amant inattendu

Deux ans pendant lesquels nous nous sommes croisés sans nous connaître...Moi méfiant? fuyant (on te disait homophobe) ! Toi dérangeant, mystérieux, étonnant...Nos vingt ans d'écart, la paroisse, nos responsabilités respectives, tes trois enfants...Et puis un beau jour de mai l'éclosion brutale et surprenante de nos deux désirs, de nos deux attentes...La douceur de nos nos nuits vibrantes, de nos rendez-vous secrets...La crainte du scandale, les risques puis la sagesse de réussir à nous aimer sans blesser qui que ce soit...Pour moi, la découverte de la folie raisonnable d'être enfin moi-même...Et pour toi la décision, voici un mois déjà, de respirer à pleins poumons, de quitter ton épouse tyrannique en continuant de t'occuper admirablement de tes enfants, ton coming-out auprès de tes proches (milieu rural !) et de tes collègues (le bâtiment !). Quel courage Guillaume, quelle fierté retrouvée,quelle aptitude à la joie après l'automne où tu songeais à "te foutre en l'air" ! Tu es enfin toi, tu joues désormais de l'orgue sans mélancolie ni violence, tes traits se sont détendus, ta voix est plus douce, ton sourire plus suave...vous avez dit "Resurrection" ?!
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Mar 18 Mar - 01:52 (2014); édité 5 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 01:12 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

12. Anonymes


Vous, éclats de poésie, de joie très pure, de serénité et de douceur, vous inconnus croisés au détour d'une rue banale, d'un rayon de supermarché, dans la pénombre d'une église, à la terrasse d'un café, un quai de métro ou sur un chantier de construction... Vous hommes anonymes "pleins de grâce" beaux sans affectation, émouvants de force ou de délicatesse, vous regards trop brièvement croisés, corps entr'aperçus sur le bord d'une piscine ou un terrain de foot, vous, plus âgés aux regards profonds, tempes blanchies, voix rassurantes, vous jolis chats, minets coquets, rockers fragiles, vous affairés, amants pressés, pères surmenés, vous étudiants, vous paysans, vendangeurs de mes vingt ans, vous troublants, vivants, éclatants de sève, de rires, de fantaisie, d'impertinence...je vous remercie, merci d'être, en ce monde malade de sérieux empesé et d'artifices usés, la source claire, la brise légère, le chant joyeux qui adoucissent la peine des jours austères ou des nuits solitaires...
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Lun 3 Mar - 00:36 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 16:03 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

13. Yves Navarre. 1940-1994

Ecrivain qui me révéla la beauté d'une homosexualité assumée, libre, et si troublante pour mes 17 ans...J'ai reporté cette découverte (due à la fameuse émission Les Dossiers de l'Ecran) dans la rubrique Media du forum...





_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 00:29 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

14. L'inconnu de Locmiquelic

Pourquoi me reviens-tu subitement en mémoire, jeune homme anonyme entrevu sur une plage morbihannaise en cet été 1971 ???

Après avoir, ce soir, déposé mon fils aîné aux confins du Périgord (stage en entreprise,  je m'en suis retourné, à la tombée du jour, vers ma bonne ville d'Angoulême...Route pluvieuse, mélancolie d'un dimanche soir, le château de la Rochefoucauld, altier et mystérieux à l'orée des bois noirs...Et soudain un été en Bretagne, mes quatorze ans, la douceur du sable et du soleil sur ma peau...
Je t'aperçois marchant vers la mer et ce sont tes aisselles d'où jaillissent des boucles noires qui me fascinent...Je suis en pleine puberté mais aucune pilosité sous mes bras en ce qui me concerne, c'est le sérieux souci qui m'assombrit alors...J'en ris ce soir, et de bon coeur !!!
Mon second fils a l'âge que j'avais en ce lointain été...Je revois Lorient, et je me revois, nageant dans la baie et prenant un malin plaisir à retirer alors mon maillot : quelle jubilation, quelle aisance primitive de nager nu, léger, si pur dans l'eau salée... Mon sexe libéré des contraintes sociales (le slip qui serre à l'entrecuisse !) flotte gentiment caressé par les vagues, quelle douceur, quel bonheur, quel affranchissement de la vie codifiée et régulière du collégien bon élève !!!
Ce jour là je suis seul sur la plage avec toi bel inconnu...Tu as seize ou dix-sept ans, je te regarde de loin, ta beauté brune me trouble et m'attire...Rien d'autre que le souvenir de cet émoi furtif, des fragments de barques pourrissant sur le sable, de l'érotisme bouleversant d'une joie de l'été à jamais imprimée dans mon corps et dans ma mémoire...Merci à toi !
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Lun 28 Avr - 23:00 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
campagnol
Vous êtes arrivés !

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2014
Messages: 931
Masculin
Age: 60

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 00:53 (2014)    Sujet du message: Mes Hommes ! Répondre en citant

15. Thomas, la perle rare...

Mon beau et doux Thomas, quelle joie, hier matin, de te fêter au téléphone un Joyeux Anniversaire en ce jour de tes 37 ans ! Tu en avais 26 lorsque nous devînmes collègues, à Paris...notre écart de vingt ans 1957 - 1977 - me plait tant, nous qui aimons le vin, tant !
Quatre ans à vivre quotidiennement en ta présence, une délicieuse amitié, tendre et profonde, comme une évidence dès ce mois d'août 2003 où la canicule rendait la ville étouffante, toi ma source fraîche, mon cadeau inattendu, celui qui allait me faire réviser tous mes jugements hâtifs et ringards sur les jeunes de ta génération...Et puis ces services rendus si naturellement, ta douceur inusable, ton sourire coquin, ton élégance naturelle et si virilement simple...Nos soirées autour d'un bon verre, le café de la rue des Archives, les coups de fil qui m'empêchaient de sombrer lorsque ma femme pétait les plombs...Merci à la vie de t'avoir placé sur ma route Thomas-Gavroche, Thomas mystère, mon "Tom-Tom  où j'entends "'t'homme t'homme"...Ma perle, mon frère, ma joie très douce...Thomas ou la Grâce !

N.B : un petit hommage à Thomas dans "Rêveries"  : Instant de grâce
_________________
Quand l'ombre est rouge sous les roses,
Et clair le temps,
Prends-garde à la douceur des choses...


Dernière édition par campagnol le Lun 28 Avr - 23:01 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:41 (2017)    Sujet du message: Mes Hommes !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    EX HETEROS Index du Forum -> Bienvenue sur votre forum ! -> Poèmes et rêveries Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com